Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Alt Emporda "Histoire"

 

 

Par les chemins de l'exode républicain.
La petite zona rouge. C'est ainsi que s'appelait l' Alt Empordà juste après le fin de la guerre civile espagnole. Ce n'était pas une qualification fortuite. De nombreux villages de la région se sont transformés entre la fin-janvier et début de février 1939 en scène principale du replis de milliers de personnes y compris les plus hauts dirigeants de la Generalitat , de la République Espagnole et du gouvernement autonome basque. Le mémorial démocartique, le musée mémorial de l'exil à La Jonquera et le Conseil régional ont programmé la signalisation de certains de ces chemins et espaces qui ont marqué l'exil en partant d'un travail de documentation des routes de l'exil élaboré par l'historien Miguel Serrano.
Au total ce sont 17 municipalités qui sont concernées par ce projet avec 27 points d'information et 30 de signalisation. Un des objectifs du projet est « la revalorisation et mise en valeur du patrimoine mémorial et des espaces de l'exil des Pyrénées de Girona ». Comme l'a expliqué le directeur du MUME, Jordi Font, Le choix des scènes aurait pu être plus large mais cela a été fait « dépendant du rôle significatif qu'il y a eu durant le retrait ». Dans certains villages on a choisi plus d'une scène pour visiter, soit en voiture, soit à pieds. Les passages frontaliers les plus importants sont La Jonquera et Portbou mais on a tenu compte aussi d'autres voies secondaires comme les villages situés dans les massifs montagneux de l'Albera et les Salines ou ceux ou s'est joué un rôle important relatif à la résistance ou l'évacuation des dernières unités militaires républicaines comme Figueres, Roses, Vilajuïga, Garriguella, Llançà, Colera, Llers, Darnius, Maçanet de Cabrenys, Cantallops, Espolla et Rabós.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
LAS SIRENAS

TOUTES LES INFORMATIONS SUR ROSAS ET SA REGION EN ESPAGNE VU PAR UN FRANCAIS POUR DES FRANCAIS D'ICI ET D'AILLEURS
Voir le profil de LAS SIRENAS sur le portail Overblog

Commenter cet article