Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SANTA MARGARITA

Santa Margarita se méfie de la proposition municipale Les résidents de la zone côtière ne sont pas claires sur la position de la ville de Roses.  Ni les trois quarts des réunions dans différentes langues qui a été convoqué la semaine dernière la ville de Roses au Théâtre Municipal a contribué à changer l'attitude envers les habitants de Santa Margarita de la transaction avec l'État sur la loi litorale

. Selon le porte-parole de l'association de quartier, Frédéric Macao, la réunion est une imposture », car« le Conseil dit qu'il est la défense de nos intérêts et la seule voix qui est l'alternative au vol de l'Etat, est le vol du gouvernement. " Parmi les propositions faites par les voisins du Conseil se joignent à une lettre de la Loi sur les zones côtières à mettre en œuvre le gouvernement et la capacité de gérer l'enregistrement des exploitations agricoles, qui Macao dit qu'il est contre les intérêts des propriétaires. Il a ajouté que si la Loi s'applique, il disparaît cinquante pour cent de la zone urbaine de Roses, qui touche environ vingt mille propriétaires. Il a également demandé de respecter les plans spéciaux de développement adopté en 1965 et considéré comme une zone d'intérêt, autorisant la zone de construction dans le domaine public. Ainsi, l'Etat a donné le site, sans transfert de propriété. Selon Macao doit appliquer la loi de façon rétroactive et "non d'une subvention de la propriété depuis soixante ans et aucun droit de succession». Le porte-parole de l'association de quartier a été constaté la réunion, un représentant de l'État et de gouvernement pour discuter de la question.

 

 

(EXCUSEZ LA TRADUCTION FAITE PAR GOOGLE)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

LAS SIRENAS

TOUTES LES INFORMATIONS SUR ROSAS ET SA REGION EN ESPAGNE VU PAR UN FRANCAIS POUR DES FRANCAIS D'ICI ET D'AILLEURS
Voir le profil de LAS SIRENAS sur le portail Overblog

Commenter cet article